Un feu d’artifice pour son mariage : conseils et règlementations

Quoi de plus spectaculaire que de proposer comme animation de soirée pour son mariage qu'un véritable feu d’artifice qui apportera à la fois une touche unique et un moment mémorable aux convives . Pouvoir proposer un véritable feu d’artifice à son mariage apporte en effet une touche d’élégance et un côté spectaculaire à la soirée qui saura ravir et éblouir les mariés ainsi que tous les invités, mais également en offrant de superbes clichés pour immortaliser cet instant.
Mais si avoir un feu d’artifice pour son mariage est quelque chose de magique en soit, il faut toutefois se renseigner et prendre quelques précautions avant de se lancer dans ce genre de spectacle.

Quelle est la réglementation en vigueur pour un feu d’artifice à un mariage ?

Les autorisations nécessaires ou non pour lancer un feu d’artifice dépendent avant tout de trois choses :

  • La catégorie dans laquelle entre le feu d’artifice qui va être tiré.
  • Le lieu où sera tiré le feu d'artifice.
  • Les conditions qu’applique la mairie de la commune du lieu en question pour ce type d'animation.

Les différentes catégories de feux d’artifice

La réglementation en vigueur distingue trois familles d’artifices en fonction de leur finalité, à savoir :

  • Les artifices de divertissements, comprenant 4 catégories de feux d’artifice (« F »), classées selon leur niveau de dangerosité et de nuisance sonore.
  • Les artifices pyrotechniques destinés au théâtre, classé dans les catégories T1 ou T2.
  • Les accessoires pyrotechniques en P1 et P2.

Un feu d’artifices est qualifié de « spectacle pyrotechnique » si l’une des deux conditions suivantes est remplie :

  • Il y a plus de 35 kg de matière active d'articles classés en catégories F2, F3 ou T1.
  • La mise en œuvre d'au moins 1 article est classé en catégories 4 ou T2.

On se concentrera seulement sur la première famille et ceux tirés en extérieur, puisque c’est celle-ci qui est généralement utilisée pour les feux d’artifice lors d’un mariage.
Cette première famille d’artifices comprend donc les catégories F1, F2, F3 et F4 en remplacement depuis quelques années des catégories avec la mention « K ».
Elles ne sont accessibles qu’à des personnes ayant atteint les limites d’âge suivantes :

Catégorie F1 : 12 ans, dont l’utilisation peut se faire dans des espaces confinés, y compris à l'intérieur d'immeubles d'habitation.
Catégories F2: 18 ans, dont l’utilisation doit se faire à l'air libre dans des zones confinées.
Catégorie F3 : 18 ans, dont l’utilisation doit se faire à l'air libre dans de grands espaces ouverts.
Catégorie F4 : 18 ans et réservé à des personnes ayant des connaissances particulières dans le domaine de la pyrotechnie et titulaires du certificat de qualification F4-T2 niveau 1 ou niveau 2 selon la catégorie de l’artifice.

Les certifications pour tirer des feux d’artifices professionnels

Pour le niveau 1, valable 5 ans

Pour le niveau 2, valable 2 ans.

N.B: Pour les lancés par mortier (catégorie F2 et F3), la personne utilisant l’artifice doit aujourd’hui être en possession d’une certification de qualification.

Les précautions à prendre en fonction du lieu du mariage

Les précautions à prendre au niveau du feu d'artifice varient en fonction du lieu où la soirée du mariage se déroule, si celui-ci est de nature public (appartenant à la commune et à la mairie) ou de nature privée (appartenant à un particulier, une association ou à une entreprise).

La soirée a lieu sur un espace privé

Si le lieu de la fête d’où est lancé le feu d’artifice se trouve sur un terrain privé, aucune autorisation n’est à demander auprès de la mairie mais uniquement au propriétaire du terrain, sauf si celle-ci a clairement énoncé un arrêté interdisant ce type d'animation et si l’un des feux d’artifice appartient à la catégorie F4 (feux d’artifice qualifié).
En effet, dans certains départements où il y un risque de feux, le plus souvent lié à une sécheresse ou encore en bord de mer, un arrêté local ou préfectoral règlemente le tir de feux pyrotechniques.
Dans tous les cas il est préférable de se renseigner auprès de la mairie concernée.
Et même s’il n’y a pas d’interdiction il vaut mieux rédiger un simple courrier afin de les avertir du lieu et de l’heure du tir.

Le feu d'artifice a lieu sur un espace public

Pour les catégories F2 ou F3 de feux d’artifice, une demande d’autorisation de la mairie est nécessaire pour effectuer un tir sur un lieu public. Puisque que c’est à la mairie qui est responsable de ce type d’espace, celle-ci jugera du risque potentiel et donnera ou non son accord pour le prêt du terrain.

Quelles sont les autorisations à avoir pour un feu d’artifice ?

Dans le cas où une demande d’autorisation doit être faite, celle-ci doit se faire au plus tard 1 mois avant le jour prévu pour le tir auprès de la mairie et du préfet du département. Pour le tir d'un feu appartenant à la catégorie F4, il faut obligatoirement déclarer le spectacle pyrotechnique en mairie et en préfecture à l’aide du cerfa 14098*01.

Les règles de sécurité à respecter

Lorsque vous effectuez le tir sur un terrain privé, il est conseillé de prévenir en plus de la mairie, les pompiers et le centre de secours le plus proche afin que ces derniers puissent intervenir le plus efficacement possible si un drame devait arriver.
Préparer également le terrain avec un périmètre de sécurité.

Le choix du lieu pour la zone de tir

Il est très important de définir une zone de tir à bonne distance de zones accidentogènes, en respectant tout d’abord la distance de sécurité requise mentionnée sur la notice du feu d’artifice.
La zone de tir doit également être délimitée, débarrassée des herbes sèches pouvant s’enflammer.
Le parking doit être situé à minimum 200m pour éviter que les retombés ne causent d’accidents.

Les conditions climatiques

Il est interdit de tirer des feux d’artifice en extérieur s’il y a un vent supérieur à 50km/h ou si il y a un orage.

Quel prix pour un feu d'artifice à un mariage ?

Le prix pour un feu d’artifice de mariage dépend de si on fait appel à un professionnel ou si on le fait soi-même. Mais cela dépend également du budget que le souhaite consacrer à ce genre de prestation et à l’effet désiré.

Faire appel à un professionnel

Un professionnel de la pyrotechnie se doit de posséder une « certification de qualification d’artificier » lui permettant de tirer des catégories plus dangereuses mais plus spectaculaires que les catégories réservées aux personnes sans certification. Le tarif d’un professionnel pyrotechnique pour un feu d’artifice commence à 1300€ pour environ 6 minutes de spectacle. Mais si le prix peut freiner, faire appel à ce genre de professionnel comporte toutefois de nombreux avantages :

  • Le pyrotechnicien se charge de l’application des normes de sécurité liées à l’utilisation de l’article d’artifice. ( mise en place, transport, distance de sécurité,…)
  • Les feux d’artifices sont donc plus spectaculaires, avec un meilleur effet. Un professionnel pourra vous fournir un show, synchronisé ou non avec une playlist de votre choix. De plus, il permet de ne pas avoir de temps mort entre deux tirs d’artifice.
  • Dans l’hypothèse où la fête a lieu sur un espace public, le professionnel se charge d’avoir les autorisations de la mairie et de la préfecture.

Tirer soi-même le feu d’artifice

La solution la plus abordable si l’on veut absolument faire un feu d’artifice pour son mariage est de le faire soi-même en utilisant des articles de feux automatiques.
Généralement les articles qui entrent dans cette catégorie se déclinent sous la forme de kit, de boîte de feu d'artifice ou encore sous la forme d'une malette.
Le prix de ce genre d’artifice est d’environ 300€ pour une durée d’environ 5 minutes.
Parmi les inconvénients liés à l’utilisation de ce genre d’article est que quelqu’un doit se porter volontaire pour à la fois amorcer le feu d’artifice et veiller aux différentes mesures de sécurité.

Les sanctions possibles

En cas de d’infraction des règles en vigueur, l’utilisation de feux d’artifice lors de festivités peut entraîner une amende pouvant aller jusqu’à 1500€.
Cette amende peut monter jusqu’à 150000€ et 10 ans de prison si leur utilisation entraîne des dommages.

En résumé :

  • Avant toute démarche, adressez-vous à la mairie de votre commune pour connaître la réglementation en vigueur concernant l’utilisation de feux d’artifice.
  • Choisissez un lieu dont vous pourrez appliquer les diverses normes de sécurité.
  • Prévenez la mairie, les pompiers et autres services d’urgence ainsi que vos voisins en cas d’accident ou prévenir d’éventuels désagréments pendant la fête.
  • Si vous avez le budget, contacter un professionnel pour organiser votre feu d’artifice, il vous évitera bien des peines. Sinon utiliser des kits prêts à l'emploi.
  • Espérer que la météo vous soit favorable le jour du mariage. Pour rappel : la demande d'autorisation doit se faire un mois avant.
#mariage

thomas